Home Habitat L’isolation du toit avec des matériaux naturels : explications

L’isolation du toit avec des matériaux naturels : explications

0
L’isolation du toit avec des matériaux naturels : explications

30% de la perte thermique dans une maison provient de la toiture. Dans ces conditions, il s’avère plus qu’impératif d’isoler correctement cette partie de la maison. Et comme l’heure est aux techniques écologiques, pourquoi ne pas utiliser des matériaux naturels pour cette opération ? Renouvelables, abondants, performants et naturels… ils multiplient les avantages.

Le sarking pour isoler le toit par l’extérieur

Il existe principalement deux manières d’isoler le toit : en opérant par l’extérieur ou en le faisant de l’intérieur et dans ce cas, travailler les combles. L’isolation par l’extérieur est peu courante. Cependant, depuis l’apparition de la méthode du sarking en 2015, l’opération commence à être en vogue. Conseillée pour les toitures inclinées traditionnelles, elle consiste à installer une sorte de « second toit » qui fera office d’isolant. La technique exige de rehausser la toiture pour poser l’isolant en dessous. Son caractère écologique vient du fait qu’il est possible d’utiliser de la fibre de bois naturelle qui est performante thermiquement contre les températures basses ou au contraire, excessives. Autre avantage : le sarking évite d’empiéter sur la surface habitable étant donné qu’il s’opère en extérieur. Il n’entraîne aucune intervention ni dégradation dans la maison qui peut être occupée même pendant le chantier. Le seul point que l’on regrette repose sur le prix élevé de cette isolation par l’extérieur. Pour la mettre en place, il est intéressant de solliciter des aides et subventions financières accordées par l’État sur les travaux d’amélioration énergétique. Ou sinon, il existe des crédits travaux proposés par les banques qui peuvent financer l’opération. Vous trouverez des informations sur ces prêts via Le Magazine de l’Immobilier qui met notamment à votre disposition des comparateurs de crédits accélérant et facilitant vos recherches de financement.

Renforcer l’isolation sous les combles de manière naturelle

En plus d’être onéreuse, l’isolation par la méthode de sarking reste relativement complexe à entreprendre. Si le projet s’avère techniquement difficile à réaliser, rien ne vous empêche d’opter pour une isolation par l’intérieur. Cela vous laisse un choix infiniment varié de matériaux naturels à choisir en fonction de plusieurs paramètres : espace disponible, utilisation ou non des combles, état de la charpente, choix des travaux, type de couverture.

Parmi les choix disponibles, on retrouve les incontournables laines minérales de roche ou de verre. Les matériaux biosourcés obtenus avec des matières premières recyclées et renouvelables de nature animale ou végétale ont aussi la cote. On citera à titre d’exemple la plume, la paille, la laine, la fibre de mouton ou la fibre de bois. Tous ces isolants sont vendus dans le commerce en vrac, en rouleaux ou sous forme de panneaux.

Dans la catégorie des produits plus insolites, on nommera le Greensulate, un isolant importé des États-Unis réalisé à partir de déchets organiques et de champignons. Récemment, les chercheurs réunis autour du projet Demether de l’Institut national de recherche en sciences et technologies ont réussi à obtenir des biomatériaux d’isolation à base de tige de tournesol. Une chose est sûre : dans le domaine de l’isolation naturelle, les idées ne manquent pas pour satisfaire les besoins des consommateurs.