Les grands principes d’une construction écologique

    0
    87

    La protection environnementale étant au cœur de tous les débats, le secteur de la construction n’y échappe pas. Pour répondre aux grands enjeux écologiques de notre ère, construire dans le respect des hommes et de l’environnement est devenu la priorité. Voici les principes qui régissent cette démarche.

    Contextualisation

    Les rapports scientifiques se multiplient sur l’ampleur des émissions totales de CO2 dans l’atmosphère. Chose étonnante : le secteur de la construction est un des plus polluants aux côtés des transports et de l’industrie manufacturière. Face à ce constat, les autorités étatiques ainsi que les acteurs du bâtiment ont décidé de prendre les mesures nécessaires pour favoriser les démarches d’éco-construction. Le Grenelle de l’environnement a ainsi été instauré pour permettre une diminution des gaz à effet de serre par quatre d’ici 2050. Sur un plus court terme, l’objectif est de faire baisser les émissions de 50% d’ici deux ans. Conséquence ces lois : les mesures se sont multipliées. Les constructeurs et les consommateurs sont tenus de respecter des règles de construction surtout en matière d’isolation. Des aides et subventions sont également accordées aux maîtres d’ouvrage entreprenant des travaux destinés à optimiser les performances énergétiques de leur maison.

    Définition de l’éco-construction

    Par définition, l’éco-construction est un projet visant à rénover, réhabiliter ou créer une maison dans le respect d’une démarche de développement durable. L’aspect « écologique » est à prendre en compte de la conception de la structure, à sa construction jusqu’à sa fin de vie. Une construction dite « durable » doit ainsi préserver les ressources, lutter contre le réchauffement climatique et émettre moins de pollutions et déchets possibles. À savoir que cette notion d’éco-construction n’est pas nouvelle. On en parle dès les années 40. Elle s’est davantage développée dans les années 70 et 80 face au syndrome de bâtiment malade et surtout le tarissement des énergies fossiles.

    La réduction des dépenses énergétiques

    Un des grands principes de la construction écologique est donc la baisse de la consommation énergétique. Dans l’Hexagone, 43% des consommations d’énergie sont attribuées au bâtiment. Dans ce contexte, il a été désigné comme étant prioritaire de réduire cette consommation dans un souci d’autonomie énergétique, de réduction des émissions polluantes et d’économie financière. C’est pourquoi quand on parle de construction, aujourd’hui, on insiste énormément sur l’installation d’une isolation renforcée qui sera de préférence naturelle (cellulose, fibre de bois, chanvre, laine de mouton) pour respecter cette notion d’écologie. Le mode de chauffage sera aussi plus respectueux de l’environnement. Il est question ici des pompes à chaleur, poêles à bois ou panneaux solaires. L’idéal est de faire appel à des professionnels de la construction pour qu’ils puissent vous conseiller sur les meilleures démarches à entreprendre pour que votre maison soit écologique.

    Des matériaux naturels

    Dans l’optique de répondre aux exigences de la construction écologique, il est nécessaire de s’orienter vers les matériaux bio-sourcés, locaux et recyclables. Construire en bois par exemple est une alternative très intéressante, surtout sur la matière première vient de forêts gérées de manière durable ou proviennent de filières éco-responsables. Des labels de type FSC ou PEFC sont associés à ces types de matériaux pour les rendre facilement reconnaissables.