Bien consommer : une véritable action politique

0
444

La sécurité alimentaire devient une bataille internationale, au même titre que la lutte contre le réchauffement de la planète. Par conséquent, l’alimentation devient un centre d’intérêt majeur pour les pays, ainsi que pour les acteurs économiques et politiques.

La consommation responsable comme enjeu économique

Bien consommer devient une véritable action politique qui nécessite des techniques de persuasion et des campagnes publicitaires pour atteindre toutes les souches de la population. En considérant la tendance vers l’obésité d’une part, et celle vers l’insécurité alimentaire mondiale de l’autre, il faut agir efficacement. Les autorités de chaque pays ont pour obligation de convaincre les consommateurs d’adopter une consommation responsable.

La politique alimentaire

La lutte anti-gaspillage figure parmi les pratiques adoptées pour une meilleure consommation de la population. Cela a pour objectif de favoriser le patriotisme alimentaire. Dans le cadre de cette bataille, il est important de privilégier l’approvisionnement local en restauration collective. De ce fait, la politique de proximité est de rigueur, notamment pour les produits locaux. D’ailleurs, la France a établi un pacte anti-gaspillage le 14 juin 2013, et une loi anti-gaspillage a été publiée le 11 février 2016.

Outre cela, l’adoption des produits de qualité fait partie intégrante de la politique de la bonne alimentation. Des aliments de qualité, et bio de préférence, doivent être utilisés pour assurer la sécurité sanitaire des consommateurs. A ce titre, la traçabilité de l’origine des produits est exigée à tous les niveaux, autour de la chaîne alimentaire.

Dans la même foulée, un accompagnement de la structuration du secteur agroalimentaire est observé pour que « bien consommer » devienne une habitude pour tous. Des formations adéquates pour les producteurs (agriculteurs, aquaculteurs et éleveurs) sont dispensées afin de les initier à la consommation responsable. Le partage du savoir-faire dans tous les secteurs est un axe incontournable et un pilier de cette politique de la bonne alimentation.